Le rendez-vous bilan

Un bilan est effectué pour faire le point sur vos attentes et vérifier si vous êtes opérable par la chirurgie au laser.

Ces tests d’aptitude sont déterminants. Ils comprennent une mesure exacte de l’amétropie (myopie, hypermétropie, astigmatisme, presbytie), une topographie précise de la cornée et des examens spécifiques en conformité avec les directives de l’ANSM (Agence Nationale de Sécurité du Médicament et des Produits de Santé).

Le rendez-vous préopératoire

Une consultation préopératoire est réalisée par un chirurgien spécialisé pour déterminer la technique opératoire la plus adaptée.

Cette consultation permet également de déceler une éventuelle contre-indication médicale.

Le chirurgien répond à vos interrogations, décrit le déroulement de l’opération, les résultats, les risques et les effets indésirables éventuels.

L’opération

Sauf exception, les deux yeux sont opérés lors de la même intervention.

Vous êtes accueilli dans un espace relaxant où vous êtes équipés d’une tenue à usage unique (blouse, sur chaussure et charlotte). Une dernière série de mesure est réalisée pour paramétrer les appareils.

L’opération est indolore et dure environ 20 minutes. Des micro impacts laser ultra précis vont permettre d’adapter la forme de la cornée pour canaliser correctement le flux lumineux à l’origine du défaut de vision.

Les suites opératoires

Des lunettes de protection sont remises à la sortie du bloc opératoire. Après avoir effectué un premier contrôle des résultats, le chirurgien vous décrit les précautions à prendre et l’utilisation des collyres post-opératoire. Un traitement par collyres est nécessaire pour garantir une bonne cicatrisation.

Une visite de contrôle est programmée le lendemain et vous pouvez rentrer chez-vous.

Il est utile de prévoir une période de repos ou d’activité limitée après l’intervention, une courte période de convalescence permettant une récupération plus rapide.

La conduite, la lecture, l’ordinateur et les smartphones sont à utiliser avec modération lors des heures qui suivent l’opération.

Les critères et contre-indications

 Les candidats à la chirurgie réfractive doivent légalement être majeurs.

Quelle que soit la situation, des examens complémentaires sont réalisés pour savoir si le traitement laser est possible.

Il est préférable que le défaut soit stable (la correction lunettes ou lentilles ne doit pas avoir changé depuis plus d’un an).

De plus, certaines maladies oculaires passées ou actuelles peuvent contre-indiquer l’opération (la kératite active, le kératocône, l’herpès cornéen, le décollement de rétine et autres maladies rétiniennes, la cataracte, le glaucome). L’œil fonctionnellement unique est également une contre-indication.

Pour finir, l’état de santé doit aussi être évalué afin de déterminer la qualité de la cicatrisation (certaines maladies pouvant la retarder).

  • Un autre patient satisfait
    Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua.
    Un autre patient satisfait
  • Un patient satisfait
    Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua.
    Un patient satisfait